• Born of Night de Sherrilyn Kenyon

    Résumé de la Gardienne :

    Il est né et est entrainé pour tuer.
    Commandant Assassin, Nykyrian Quiakides a tourné le dos à la Ligue - et il est traqué par celle-ci depuis ce jour. Beaucoup ont essayé, aucun ne peut le tuer ou l'arrêter dans sa mission : protéger Kiara Zamir.
    Mise en danger par les choix politiques de son père Kiara est devenue une cible de choix.
    Elle doit accepter sa protection, ou mourir. Traquée par des Assassins engagés par les ennemis de son père, elle doit confier sa vie aux même genre de personnes qui il y a longtemps ont tué sa mère et l'ont laissée elle-même pour morte.
    Mais Nykyrian aussi est recherché...car on ne quitte pas la Ligue. Ou c'est la mort pour les déserteurs.
    L'un et l'autre vont devoir se faire confiance pour survivre...

    Born of Night de Sherrilyn KenyonTome 1 de la série The League
    Genre : Romance Futuriste

    Dès que j'ai lu l"avant-propos de l'auteur, j'ai lu ce livre avec une certaine émotion. "The League" est une série que Sherrilyn Kenyon a commencé à écrire plusieurs années avant les "Dark-Hunters", en 1986, en s'inspirant des amis imaginaires qu'elle avait étant enfant. Elle explique aussi qu'à l'époque, l'un de ses grand-frère la soutenait beaucoup dans son écriture, qui l'encourageait, retapait ses manuscrits persuadé que le roman deviendrait à coup sûr, un best-seller il lui disait "qu'il était impatient de le lire".... mais son frère décède quelques semaines plus tard, et elle n'a jamais eut le courage d'envoyer le manuscrit encore inachevé. Elle avait 21 ans.
    Elle n'a eut le courage de le reprendre que 3 ans plus tard. Et le roman a été acheté en 1992 et publié en 1996.

     Je ne regrette pas du tout de m'être lancée dans ce tout nouvel univers créé par Sherrilyn Kenyon. Moi qui jusqu'ici n'avait jamais lu de Science-Fiction. C'est un monde plus sombre, plus dangereux, dans lequel les personnages peuvent disparaître à tout moment. Le livre en lui-même est assez dense mais je n'en ai pas perdu une miette, car face au danger qui les menace, les héros n'ont que peu de moments de repos, et moi ça m'a tenue en haleine jusqu'à la fin du roman ! On ne souffle qu'arrivé à l'épilogue... et jusqu'au bout j'ai douté du traditionnel "Happy End". C'était génial !

    Nykyrian me fait penser, sur plusieurs aspects, à un mélange de plusieurs personnages des Dark-Hunters (une autre série de Sherrilyn Kenyon, qu'elle a écrit quelques années plus tard). Syn, Darling et Hawks, mais aussi Cailen sont tous des personnages qui se démarquent, chacun à leur manière...je serais heureuse de les revoir dans les autres livres de la série....mais pour l'instant (dommage pour moi), je ne les ai pas...demain je cours chez mon libraire !

    C'est un homme traqué, qui parle peu, né pour le combat - ou plutôt dressé en ce qui le concerne - qui donne l'impression de n'avoir aucun sentiment, mais en un sens, s'il veut survivre, il n'a pas grand intérêt à faire trop de sentiments. Il rencontre Kiara Zamir, une danseuse, fille d'un homme politique influent et de fait, une cible pour tous les opposants de sa famille... Nykyrian la secours alors qu'elle est enchaînée dans un vaisseau, sur le point de se faire violer par ses ravisseurs. De fil en aiguille, il devient son garde du corp... mais un quiproquo va le désigner comme l'homme qui l'a enlevée... et certainement tuée.

    Le passé de Nykyrian est, n'ayons pas peur des mots, une horreur, ce qu'il a subit est à vomir (les lecteurs des Dark-Hunters trouveront même qu'Acheron a eut de la chance comparé à lui). Il est issu de deux races, il a été jugé dangereux dès sa naissance, enchaîné dans un orphelinat... certains de ses tortionnaires lui ont, entre autre, plongé les mains dans de l'acide pour éliminé les "griffes" issues du peuple de sa mère, ce qui explique qu'il porte des gants... ce n'est qu'un "petit" exemple de ce qu'on lui a infligé. Comme Acheron, il porte en permanence des lunettes pour cacher ses yeux, anormaux ou en tout cas, non humains.

    Malgré tout le danger, et la peur que Nykyrian lui inspire, la romance s'installe entre lui et Kiara. Décidément, Sherrilyn Kenyon maîtrise son sujet, elle sait créer des couples avec deux personnes que tout oppose mais qui finalement se révèlent parfaitement assortis. On apprend dès le départ que Nykyrian connaissait déjà Kiara... la voir danser l'apaise, il l'admire. 
    Kiara de son côté, comprend qu'il veut la protéger et qu'elle a tout intérêt à le suivre si elle ne veut pas mourir. Dans cet univers corrompu ou le meurtre fait loi, il y a bien peu de personnes en qui elle peut avoir confiance. Et ce qu'elle aimerait c'est que lui, accepte de se livrer à elle, de lui faire confiance, et qu'il comprenne qu'il n'y a pas que la violence et les coups dans ce monde.

    C'est une jeune femme fragile, qui contraste énormément avec Nykyrian et ceux qui gravitent autour de lui. Mais elle va se révéler être aussi une femme de caractère qui va difficilement se laisser abattre.

    A lire absolument !

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :