• Dark-Hunters #7 - Prédatrice de la nuit (Seize the Night)

    Prédatrice de la nuit (Seize the Night)Tome 7 de la série des Dark-Hunters

    Résumé :

    Valérius Magnus est le plus détesté des Dark-Hunters de la Nouvelle-Orléans. Essentiellement parce qu’il est romain, et qu’il a été assigné dans la même ville que Kyrian de Thrace, que son grand-père à crucifier par le passé.

     Une nuit, en pleine chasse, il intervient pour défendre une jeune femme. Il constate qu’elle sait très bien se débrouiller mais vient lui prêter main forte. Croyant avoir à un nouvel ennemi, Tabitha Devereaux le poignarde…elle comprend qu’elle vient, encore, de blesser l’un des soldats d’Acheron. Le jour se lève, personne parmi les Dark-hunters, ni même parmi les écuyers ne veut lui venir en aide…tous lui propose de le laisser sur place.

     Elle décide alors de l’emmener chez elle.


    Chic chic chic, un romain ! Et pas n’importe lequel : Valerius Magnus ! Associé à Tabitha Devereaux, c’est un cocktail détonant ! Ils sont si différents et pourtant, la magie opère et on les trouve même plutôt bien assortis au fil de notre lecture. C’est par la lecture de leur histoire que ma soeur m’a fait découvrir la série des Dark-Hunters…sachant que Valérius entre dans le genre de personnage que j’aime beaucoup et qui, je trouve, rendent toujours les récits plus intéressants. Rien ne vaut un bon personnage « hors normes » et incompris (comme Zarek en somme…).

    Et du coup, je me lance dans la lecture de cet univers jusqu’alors inconnu pour moi, et je découvre Valerius…et Tabitha. Le tableau de Valerius brossé par les autres Dark-Hunters n’était pas reluisant mais « rien n’est jamais ce qu’il semble être » dans cette série. Donc…oui, l’image que donne Valerius est faussée. Mais il reste un romain, qui a eut une éducation plutôt rude et sévère, alors forcement, difficile de faire l’impasse…Valerius n’a jamais renié ses origines, ni ce qu’il est. J'adore son côté "je suis sérieux, prétentieux, et je l'assume", qui donne parfois envie de le secouer un peu comme un prunier ! Comme lui dit Tabitha : "Je suis sûre qu'un jour, tu vas sauter hors de tes superbes pompes et te lâcher !". En façade seulement, car Tabby va révéler ses meilleurs côtés. Comme toujours, Sherrilyn Kenyon a su créer un couple hors normes, mais tellement bien assorti pourtant !

    Prédatrice de la nuit (Seize the Night)En bref, je suis devenue accroc…

    Par la suite, j’ai lu toute la saga, dans l’ordre cette fois…et n’en pouvant plus d’attendre, j’ai sauté sur la VO pour dévorer la suite…sans regrets.

    Prédatrice de la Nuit, est aussi une tome "tragique" de la série... avec des morts parmi les personnages les plus attachants, et de terribles conséquences pour la suite.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :