• Dark-Hunters #9 - Unleash the Night (L'Homme-tigre)

    Unleash the Night (L'Homme-tigre)Tome 9 de la série des Dark-Hunters

    Résumé :

    Wren Tigarian est un orphelin, sans clan derrière lui pour le protéger. Il a grandi au Sanctuaire où il a été amené après la mort de ses parents, mais ne s’y est jamais senti à sa place. Seule Aimée semble l’apprécier. Taciturne, silencieux, il ne parle à personne, ne regarde personne et fait en sorte que tous se détourne de lui. Il n’a jamais accepté sa nature animal, car il est le fruit de deux races, il n’aurait jamais dû exister.

    Jusqu’à ce qu’il rencontre Marguerite, une amie de Nick Gautier, l’un des rares humains qu’il appréciait.

     Pour rendre hommage à Nick, Maggie, fille de Sénateur, se rend au Sanctuaire où son ami avait l’habitude d’aller. Elle repère aussitôt Wren avec son look si particulier, Nick lui avait parfois parlé de lui…Le soir même elle est attaquée, et Wren la défend, se mettant aussitôt lui-même en danger. Nombreux sont les Were-Hunters qui aimeraient se débarrasser de lui.


    Retour à la Nouvelle-Orléans avec un autre Were-Hunter, qui n'est pas un loup, mais qui est connu par les lecteurs malgré sa très grande discrétion : Wren Tigarian. Dans le monde, assez sectaire finalement, des Were-Hunters, Wren est un paria, et pour plusieurs raisons que je vous laisse découvrir en lisant le roman.

    Mais je commence à le comprendre, beaucoup des personnages de Sherrilyn Kenyon (si ce n'est tous ?) ont une deuxième facette. Il y a celle qui montre aux autres, et la réalité. Et Wren cache clairement bien son jeu, et à raison.
    Le secret est de courte durée sur ses véritables origines, ce n'est pas le but de l'histoire. L'intérêt réside ailleurs : il faut le disculper face aux accusations portées contre lui. C'est l'occasion pour Sherrilyn Kenyon de nous dévoiler une facette de ces Were-Hunter : le voyage dans le temps. Je sais, ce n'est pas vraiment une surprise car il en était déjà question dans Dragonswan (les dragons préférant, on peut le comprendre, vivre au Moyen-Âge), mais le principe n'était que survoler (sans jeux de mots...). Ici, on en fait pleinement l'expérience, sans parler des conséquences que de tels voyages peuvent avoir sur notre présent.
    Mais c'est aussi l'occasion de présenter l'Omégrion, qui est en quelque sorte le tribunal des Were-Hunters (au passage c'est confirmé, Sebastian et Vane se nomment "cousins"), tenu et dirigé par le fameux Savitar qui est... quelque chose. Je ne sais pas quoi exactement, mais ce n'est pas un Were-Hunter. Ses pouvoirs semblent infini et mise à part pour des réparties cinglantes et sarcastiques, il n'est pas très loquace. A voir pour la suite...

    Dark-Hunters #9 - Unleash the Night (L'Homme-tigre)D'autres histoires de fond se tissent ou se dévoilent, on comprend ce qui paraissait inévitable depuis Night Play (Jeux Nocturnes), que Fang (le loup) et Aimée (l'ourse) se sont rapprochés mais qu'ils font tout pour garder cette relation secrète, car interdite, ou en tout cas mal perçue. On revoit aussi brièvement mais avec plaisir, Kyrian et Julian. Et on rencontre un autre Dark-Hunter d'origine française, Jean-Luc, un pirate qui vit encore sur un bateau qui pendant un bref répit va servir de refuge à nos fugitifs.

    Et puis, à travers le personnage de Maggie, le personnage de Nick est évoqué avec nostalgie. Le jeune cajun manque vraiment dans cette histoire, quel dommage qu'il ne puisse pas se tenir aux côtés de son ami, il l'aurait défendu bec et ongle. Mais je gage qu'on entendra bientôt reparler de lui, qu'il fera son retour, et qu'il nous étonnera !

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :