• Le bois de Merlin, de Robert HOLDSTOCKRésumé : Malgré le poids d'un lourd secret d'enfance, Martin et Rebecca sont retournés vivre dans leur village natal, à l'orée de la forêt de Brocéliande. Très vite, Rebecca a un fils, Daniel. Mais celui-ci est infirme, aveugle et sourd. Cependant, les sens de l'enfant semblent se développer peu à peu, tandis que ceux de sa mère s'amenuisent... Désespéré, Martin comprend alors que sa famille est la proie d'un sortilège qui prend sa source au cœur même de son enfance dans la forêt de Brocéliande : là où passé et présent s'entrecroisent, où la fée Viviane a jadis enfermé Merlin...


    Voilà un livre que j'avais déjà lu il y a quelques années et que j'ai décidé de redécouvrir. C'est un livre étonnant, magique et déstabilisant à la fois, qui nous plonge au coeur de la forêt de Brocéliande et de sa magie. La vie des habitants de la forêt est très fantasmagorique, l'auteur parle de la forêt dans un monde où la magie fait encore partie de la vie d'un groupe restreint et privilégié de personne, ici, les habitants de la forêt de Brocéliande.
    Le bois de Merlin nous montre les deux facettes de la magie et de la Féérie. La beauté envoûtante de la nature, l'attrait de la magie et du mystère... mais aussi la danger lorsque on s'en approche de trop près. Et d'ailleurs, j'ai été très vite absorbée par le récit, et malgré le côté effrayant "des gens sur le chemin", j'étais fascinée, tout comme les personnages, par ce monde inaccessible et mystérieux. Et puis... tout bascule, et l'horreur, la peur, efface totalement l'émerveillement. Malgré tout, difficile de lâcher le roman en cours de route, j'étais piégée, comme si je venais d'entrer dans un cercle de champignons et m'était retrouvée dans un monde Féérique, sans possibilité de retrouver la sortie. La magie des chants, des lacs, des pierres... c'est aussi le récit de la lutte éternelle entre le Bien et le Mal.
    C'est une réécriture aussi de l'histoire de Merlin et Vivianne, une histoire que j'adore, un couple que je connais bien pour avoir lu tout ou presque de la littérature arthurienne.  Histoire d'amour et de haine, de quête éternelle, une histoire ancestrale placée à une époque pas si lointaine de la nôtre... la plume de Robert Holdstok est envoûtante.
    Bien que connaissant de noms l'auteur et sa bibliographie, Le bois de Merlin est le seul de ses romans que j'ai lu pour le moment, acheté à une époque où Brocéliande m'attirait comme un aimant.  J'y ai donc découvert une plume intéressante qui m'a poussé à acheter d'autres romans de Holdstock.

    Toutefois, il y a quelques bémols dans ce roman. Si cette image fantastique de cette mythique forêt m'a envoûtée, j'ai malgré tout eut du mal avec cette idée de Merlin et Vivianne décrits comme des êtres cruels, et même parfaitement indifférents du mal que leur combat peut provoquer. Si la moitié du roman m'a captivée, la seconde partie m'a parfois rebutée. Le récit de Merlin est nécessaire pour comprendre l'origine des évènements, mais j'ai eut plus de mal à me plonger dans son histoire. Au final,  j'ai fini le roman sur un goût d'inachevé, pour moi, il manque quelque chose, comme une fin réelle pour commencer. Énorme sentiment de frustration en fermant ce livre...

     


    1 commentaire
  • Les Chevaliers d'Emeraude, Tome 2Résumé :

    Comment ces monstres redoutables parviennent-ils à s'infiltrer sur le territoire d'Enkidiev sans être repérés par les Chevaliers d'Emeraude ? En plus, Asbeth, le sorcier de l'Empereur, s'apprête à enlever Kira...

    Afin d'accroître sa puissance avant d'affronter ce redoutable homme-oiseau, le chef des Chevaliers, Wellan, se rend au Royaume des Ombres où il doit recevoir l'enseignement des Maîtres Magiciens.

    Là, il va découvrir un terrible secret...


    Bon réflexe de ma part d'avoir acheté les deux premiers tomes, car aussitôt le premier achevé, j'ai voulu connaître la suite et rester à Enkidiev.

    Première surprise, je ne m'attendais pas à ce que plusieurs années soient passées ! Les écuyers des Chevaliers ont grandi et prennent à leur tour des Ecuyers à leurs côtés. La guerre est imminente, il faut former des Chevaliers, rapidement. Kira ne rêve que d'une chose : devenir l'un d'eux, être Chevalier d'Emeraude et venger ses parents. Mais rien ne se passe comme l'aurait voulu la petite sholienne. Pour la protéger d'Amecareth et de ses Hommes-insectes, elle doit rester dans l'enceinte du château d'Emeraude. Son entêtement et sa difficulté à obéir aux ordres va par moments lui causer des ennuis. Oui, elle fait des erreurs. Mais sa détresse émeut facilement, elle se sent rejetée (à raisons) et se cherche des amis.
    Je me demande ce qui va advenir du chevalier Hadrian (non, je ne vous dirais pas qui il est) et si/et comment les autres vont apprendre son existence.

    Wellan continue d'aimer la défunte reine de Shola qui de son côté fait tout ce qui est en son pouvoir pour l'aider. Mais il y a la jeune Bridgess, devenue Chevalier, elle rêve de gagner malgré tout le coeur de son ancien maître.
    Les relations de Kira avec les Chevaliers évoluent, lentement et dans le bon sens. Mais Wellan lui, est toujours aussi distant - voyant en elle le souvenir de ce qui est arrivé à la reine de Shola - mais pour tenir sa promesse et la protéger, il va tout risquer. Et finalement, finir par faire un pas vers elle.

    Les derniers chapitres sont surprenants et inattendus... mais je n'ai pas le troisième livre sous la main. Zut.

     

     


    votre commentaire
  • Résumé :

    Se déroulant dans un monde oublié et dans des temps lointains, cette épopée tumultueuse raconte l'histoire de Kira, l'enfant mauve conçue lors du viol de la Reine Fan par Amecareth, l'Empereur Noir. Les Chevaliers d'Émeraude devront mener de durs combats pour protéger cette petite fille, afin que s'accomplisse la prophétie qui verra la destruction d'Amecareth.

    Apprenant que l'Empereur Noir s'apprête à envahir le continent de nouveau, le Roi d'Émeraude, soucieux de protéger tous les peuples d'Enkidiev, ressuscite un ancien ordre de chevalerie. Choisis pour leurs dons particuliers, dotés de pouvoirs magiques, les nouveaux Chevaliers d'Émeraude sont au nombre de sept: six hommes et une femme.

    Au moment où les compagnons d'armes se disent enfin prêts à combattre, la Reine Fan de Shola demande audience à Émeraude 1er et lui confie Kira, alors agée de deux ans et encore inconsciente du rôle qu'elle sera appelée à jouer dans le futur des hommes. Ce jour-là, Wellan, le chef des Chevaliers, tombe
    profondément amoureux de la reine. Malheureusement, le Royaume de Shola subira les attaques féroces des dragons de l'Empereur Noir et tous les Sholiens, y compris la reine, seront, massacrés.

    Le coeur brisé, Wellan devra organiser la défense d'Enkidiev et repousser les forces du mal...
     
    La façon dont j'ai commencé la lecture de ce livre est purement fortuite. Je connaissais de nom, bien sûr, mais je n'avais pas vraiment ressenti le besoin de me pencher sur l'histoire. Je ne compte pas beaucoup de livres de Fantasy (en comparaison à d'autres genres) mais je suis toujours prête à découvrir de nouveaux écrits. Mais ce n'est pas le sujet, il faut que je revienne sur le pourquoi du comment j'en suis venue à lire le premier tome des Chevaliers d'Emeraude.

    Le mercredi 27 novembre, Anne Robillard est venue à Tours, "ma" ville, pour une séance de dédicace. Je suis donc envoyée en mission par ma soeur (3 livres) et une amie (deux livres) pour récolter quelques signatures. Il y a deux sessions de prévues, une le matin, l'autre l'après-midi. Je suis à la première... et décide de revenir l'après-midi pour compléter avec des "livres cadeaux" supplémentaires (autant commencer les achats de Noël).
    Entre-temps, pendant midi, pour passer le temps j'ai feuilleté, juste comme ça, le tome 1... et je suis restée piégée dedans. Bilan : les deux premiers livres achetés et signés, pour moi cette fois.
    Ce qui m'a séduite ? Le tout je pense mais j'ai aussi tout de suite été sous le charme de la petite Kira, le mérite lui revient, elle m'a piégée avec ses petites mains griffues. Je la trouve adorable, attachante, et c'est pour savoir ce qu'elle allait devenir que j'ai continué.
    Bon livre d'introduction pour cet univers sorti de l'imagination d'Anne Robillard. C'est assez court, ça se lit bien, ça se lit vite - surtout quand on accroche - et puis, ça ne tourne pas autour du pot, l'action commence très vite.
    Les personnages principaux sont présentés.
    Wellan est, parmi les Chevaliers, celui qui est au coeur du roman. Il aime la mère de Kira, la reine Sholienne, mais la perd avant même de pouvoir lui avouer et se l'avouer à lui-même. Les deux amants (maudits ?) parviennent malgré tout à être ensemble, au-delà du Royaume des Morts. Il a du mal à accepter Kira et ce qu'elle est, alors que la petite Sholienne, du haut de ses deux ans, essaie par tous les moyens d'attirer son attention et fait tout pour qu'elle l'aime aussi un peu. Ces deux personnages m'ont vraiment beaucoup plu.
    Il y a beaucoup de royaumes à Enkidiev... j'ai hâte d'en découvrir davantage.
     

    votre commentaire
  • La légende d'Eli Monpress, T1 - de Rachel Aaron -Résumé : Eli Monpress est un incorrigible voleur. Mais pas n’importe quel voleur : il est le plus grand de son temps, car Eli est aussi un magicien puissant, capable d’animer les objets. Aujourd’hui Eli est sur le point de tenter le plus gros hold-up jamais réalisé : voler le roi de Mellinor, un pays dont les lois interdisent la magie. Le plan d’Eli est audacieux. Pourtant c’est sans compter sur la magicienne Miranda Lyonet : déterminée à protéger le royaume, elle veut faire arrêter Eli. Et quand le frère aîné du souverain, un redoutable magicien banni de Mellinor, décide de conquérir le trône, les affaires se corsent…

    Pour le moment, dans ma vie littéraire, j'ai lu très peu de romans de Fantasy, si bien que je considère celui-là comme ma première lecture du genre. Peu épais, je me suis dit en le voyant que quitte à essayer un nouveau type de littérature, ce n'était pas si mal... et je ne pas du tout déçue par le voyage ! Bien que ma lecture se soit dispersée dans le temps (travail oblige) et m'a donc empêchée de me plonger entièrement dans l'univers (lire au rythme d'un demi chapitre par jour n'aide pas), j'ai bien ri en rencontrant Eli Monpress, "le plus grand voleur du monde".

    Ce monde où chaque chose a un esprit, une pensée propre m'a fait rêver. Et le lien très particulier qu'Eli parait avoir avec chacun d'entre eux est touchant. Il les considère vraiment comme des êtres vivants, pas si différents de nous. Il discute donc avec les portes, qui s'ouvrent devant lui, avec les rochers, qui le protège... l'image d'Eli contant fleurette aux arbres restera gravée dans ma mémoire, de même que la remarque de Miranda, qui ne comprend pas comment il est capable de se faire obéir par les esprits mais fini par constater une particularité : "pas étonnant que les esprits lui obéissent, ils sont tous amoureux de lui." :D
    Et il est vrai qu'Eli n'a pas de serviteurs parmi les esprits, tous lui rende service pour lui faire plaisir, car ils le considèrent comme leur ami.

    Eli a un but dans la vie pour le moins surprenant : devenir le voleur le plus rechercher du monde (et par conséquent sur la tête duquel il y a la plus grosse prime), cette perspective le met en joie. Curieux personnage... dans sa quête, il est accompagnée par deux acolytes eux aussi très étranges, chacun à leur manière.

    Il y a Jeff, un bretteur ("définition : celui qui aime se battre à l'épée", oui, j'ai appris un mot !), qui d'ailleurs est le propriétaire d'une épée (Esprit ?) nommée "Cœur de Guerre", qui l'a choisi... personne d'autre que lui ne peut la soulever (un peu comme Thor et son marteau, en somme).
    Jeff est le seul à pouvoir maitriser Nico, une jeune femme qui, habitée par un démon, terrorise les esprits car elle peut les détruire par le toucher... mais grâce à des bracelets (menottes) particuliers, elle peut cacher sa nature... une nature destructrice et somme toute incontrôlable. Il semblerait que Jeff et Eli l'ait "trouvée" et que depuis, elle les suit.

    Rien que pour découvrir ce qu'il adviendra de Nico, je lirais la suite.

    Et puis, il est évident qu'Eli ne nous a pas encore dévoilé... qui est l'esprit (ou la femme) qui vient l'aider ? Pourquoi semble t'elle effrayer certains Esprits ?

    La suite au prochain épisode !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique