• La saga des Enfants des dieux, T1, Terrible Awena - de Linda Saint Jalmes

    La saga des Enfants des dieux, Tome 1 - Linda  Saint JalmesRésumé :
    Awena Dano est une jeune fille des temps modernes de 21 ans, vivant encore chez sa mère, Marlène, totalement insensible à son égard. La jeune femme ne rêve que de prendre le large et se jure de tout faire pour que cela se fasse rapidement.

    Mais un jour, alors que Marlène vient de se remarier pour la quatrième fois, Awena se voit offrir malgré elle, en cadeau d'anniversaire, un voyage dans le nord des Highlands, loin... assez pour que Marlène puisse se débarrasser d'elle un bon moment.
    À peine arrivée, accueillie dans un manoir lugubre par une vieille tante par alliance, Awena fuit et se réfugie sur le haut d'une colline proche, où trône un ancien cercle de dolmens.
    Tout bascule, quand elle se fait happer par une courbe du temps et se retrouve quelque six cent dix-huit ans dans le passé.
    Comment ne pas devenir folle en faisant la connaissance de deux guerriers-druides, Ned et Clyde, qui la livrent en pâture à leur laird, Darren Saint Clare alias le Loup Noir des Highlands ?
    Alors que Darren, lui, pense voir en elle sa promise, l'élue que les Dieux du monde des Sidhes avaient annoncée, par le biais d'une très ancienne prophétie...
    Un voyage dans le temps, un voyage dans les Highlands, de notre époque au moyen-âge, un choc des cultures, où le druidisme et la magie sont omniprésents. Dans tout cela, l'histoire romanesque d'une jeune femme, qui découvrira qu'elle n'est pas celle, qu'elle croyait être...
     
    Que dire ? Ce roman "test" pour moi, a été une véritable déception (j'oserais même dire que pour moi, c'est nul, désolée...). Début - et milieu - de lecture (très) laborieux. J'ai vraiment cru que j'allais abandonner la lecture. Dès l'apparition des premiers personnages écossais je me suis dit : " Aïe. Ça va vite m'énerver !".
    La systématisation des "Och" et des "Naye" (histoire de bien montrer qu'ils ne causent pas comme nous autres à c't'époque !) m'a très vite agacée (en fait, ça m'a agacée dès le départ)
    J'ai bondi au mot "druide"... au XIVe siècle ? Mais bien sûr ! Formation d'historienne oblige, je me suis dit "Le druide n'existe que dans une société de type celtique." Société qui n'existe plus et ce même si nous sommes en Ecosse mais bon, je me suis aussi dit qu'il devait y avoir une explication. Je le dit tout de suite, il y en a une et elle tient debout (si on veut parce que je m'interroge encore sur une ou deux choses). Ensuite, désolée de briser le mythe, mais le kilt en lui-même n'existe pas au XIVe, pas vraiment. Oui, oui, il y en a dans Braveheart mais c'est un film alors on s'accorde des libertés.
    Et vient ensuite la compréhension : parce que Awena parle difficilement l'anglais alors le gaëlique vous pensez bien... j'ai pensé  au TARDIS (Doctor Who) et effectivement on retombe sur la même idée pour l'expliquer.

    Certes c'est drôle, et je pense que c'est surtout l'humour le coeur du livre. Mais je n'ai été réellement intéressée qu'une fois parvenue au Chapitre 18, avec l'apparition des Veilleurs et là, on est bientôt à la fin (qui, dans le terme comme la fonction m'a vraiment fait penser aux Guetteurs, de la série Highlander - est-ce que c'est fait exprès ?).

    L'humour parait être le maître mot d'une (trop) grande partie du roman. L'adaptation de Rowena est pour moi trop rapide et ses remarques peu crédibles même pour une adolescente, qui en plus est sensée aimer l'Histoire : une personne normale dans sa situation essaierait de parler le moins possible pour éviter les bourdes au maximum tout en essayant de se fondre dans le décor. Au moins faire un effort pour paraître normal - rien qu'au niveau du vocabulaire - ce qu'Awena ne fait pas (du tout). Je n'adhère absolument pas au principe d'amener des objets du XXIe siècle dans le passé et désolée mais regarder des épisodes de Star Trek au XIVe siècle, grâce à un PC portable recharger à l'aide d'une batterie solaire (si si), ce n'est pas non plus ma vision d'un tête à tête romantique avec un Laird.

    Certes, je ne suis visiblement pas le public visé par ce genre de littérature, d'autant plus que je n'aime pas les romans humoristiques, ils m'ennuient très vite. Et "Terrible Awena" est clairement un mélange fantastico-humoristique. Je n'accroche vraiment pas, désolée...Mais pourquoi, par tous dieux, avoir choisi de créer, par exemple, une femme, une sorcière, qui parle comme Maître Yoda ? Je ne comprends ni le but de la manoeuvre, ni l'intérêt, d'autant plus qu'elle est la seule à parler ainsi.

    Une question parmi d'autres qui reste en suspens pour moi. D'accord, j'ai bien compris que les Saint Clare étaient descendants des dieux et pratiquaient la magie. D'accord, ils sont parvenus à maintenir leurs traditions et une civilisation de type celtique en se cachant derrière des Charmes... mais... jamais les autres clans ne doutent ? Ne les trouvent étranges ? Mais comment font-ils pour ne pas échapper au bûcher ?
     
    Malgré un scénario que je qualifierais de "sympa" et "amusant", je ne lirais pas la suite car je me suis ennuyée. J'ai bien ri parfois mais j'ai plus souvent levé les yeux au ciel...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :