• Le bois de Merlin, de Robert HOLDSTOCK

    Le bois de Merlin, de Robert HOLDSTOCKRésumé : Malgré le poids d'un lourd secret d'enfance, Martin et Rebecca sont retournés vivre dans leur village natal, à l'orée de la forêt de Brocéliande. Très vite, Rebecca a un fils, Daniel. Mais celui-ci est infirme, aveugle et sourd. Cependant, les sens de l'enfant semblent se développer peu à peu, tandis que ceux de sa mère s'amenuisent... Désespéré, Martin comprend alors que sa famille est la proie d'un sortilège qui prend sa source au cœur même de son enfance dans la forêt de Brocéliande : là où passé et présent s'entrecroisent, où la fée Viviane a jadis enfermé Merlin...


    Voilà un livre que j'avais déjà lu il y a quelques années et que j'ai décidé de redécouvrir. C'est un livre étonnant, magique et déstabilisant à la fois, qui nous plonge au coeur de la forêt de Brocéliande et de sa magie. La vie des habitants de la forêt est très fantasmagorique, l'auteur parle de la forêt dans un monde où la magie fait encore partie de la vie d'un groupe restreint et privilégié de personne, ici, les habitants de la forêt de Brocéliande.
    Le bois de Merlin nous montre les deux facettes de la magie et de la Féérie. La beauté envoûtante de la nature, l'attrait de la magie et du mystère... mais aussi la danger lorsque on s'en approche de trop près. Et d'ailleurs, j'ai été très vite absorbée par le récit, et malgré le côté effrayant "des gens sur le chemin", j'étais fascinée, tout comme les personnages, par ce monde inaccessible et mystérieux. Et puis... tout bascule, et l'horreur, la peur, efface totalement l'émerveillement. Malgré tout, difficile de lâcher le roman en cours de route, j'étais piégée, comme si je venais d'entrer dans un cercle de champignons et m'était retrouvée dans un monde Féérique, sans possibilité de retrouver la sortie. La magie des chants, des lacs, des pierres... c'est aussi le récit de la lutte éternelle entre le Bien et le Mal.
    C'est une réécriture aussi de l'histoire de Merlin et Vivianne, une histoire que j'adore, un couple que je connais bien pour avoir lu tout ou presque de la littérature arthurienne.  Histoire d'amour et de haine, de quête éternelle, une histoire ancestrale placée à une époque pas si lointaine de la nôtre... la plume de Robert Holdstok est envoûtante.
    Bien que connaissant de noms l'auteur et sa bibliographie, Le bois de Merlin est le seul de ses romans que j'ai lu pour le moment, acheté à une époque où Brocéliande m'attirait comme un aimant.  J'y ai donc découvert une plume intéressante qui m'a poussé à acheter d'autres romans de Holdstock.

    Toutefois, il y a quelques bémols dans ce roman. Si cette image fantastique de cette mythique forêt m'a envoûtée, j'ai malgré tout eut du mal avec cette idée de Merlin et Vivianne décrits comme des êtres cruels, et même parfaitement indifférents du mal que leur combat peut provoquer. Si la moitié du roman m'a captivée, la seconde partie m'a parfois rebutée. Le récit de Merlin est nécessaire pour comprendre l'origine des évènements, mais j'ai eut plus de mal à me plonger dans son histoire. Au final,  j'ai fini le roman sur un goût d'inachevé, pour moi, il manque quelque chose, comme une fin réelle pour commencer. Énorme sentiment de frustration en fermant ce livre...

     


  • Commentaires

    1
    gallica
    Mardi 24 Mai 2016 à 11:35
    Merci pour cette chronique. Tu nous rizns en haleine avec ton avis ....jusqu'a la derniere ligne....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :