• Le Lit d'Aliénor de Mireille Calmel

    Résumé éditeur :

    En 1137, Loanna de Grimwald, quinze ans, se rend à Poitiers auprès d'Aliénor, la duchesse d'Aquitaine qui a son âge. Elle est chargée d'une mission : gagner sa confiance et la persuader d'épouser un jour le tout jeune Henri, héritier du trône d'Angleterre. Mais Aliénor est mariée à Louis VII, le terne roi de France. Elle la suit à la cour de France et va partager avec elle intrigues, amours, l'aventure des croisades...

    Le Lit d'Aliénor de Mireille CalmelCe livre fut le premier livre de cette auteur qui arriva dans ma bibliothèque. J'ai alors tellement apprécié le style d'écriture, la manière d'appréhender l'Histoire, que chaque nouveau roman de Mireille Calmel vient encore aujourd'hui compléter la collection sitôt sa sortie en librairie.

    J'irais jusqu'à dire que Le Lit d'Aliénor fut mon premier roman historique. Je me souviens du jour (où plutôt de la nuit) où j'en ai lu les premières lignes. J'avais quinze ans et avec ma sœur, nous gardions pour la soirée les enfants d'amis de la famille. Il y avait chez eux cet extrait du Lit d'Aliénor, sans doute donné avec une revue... je l'ai lu. J'ai aussitôt voulu en lire davantage.
    Je ne sais plus en revanche laquelle, de ma mère ou de ma grand-mère, me l'a offert... mais je me souviens avoir partagé ma lecture avec ma grand-mère - une bonne partie de mes livres ont été lus par ma grand-mère dont certains que je n'ai moi-même par encore parcourus... Mais je m'égare... revenons à Aliénor.

    Ce n'est vraiment un hasard si j'ai été attirée par le titre de cet extrait. L'année précédente, j'étais à l'hôpital et en plein dans la période "vampires" de ma bibliothèque (Buffy bien sûr, à l'époque), peu après, dans le centre de rééducation où j'ai passé le premier trimestre de ma scolarité, j'ai découvert la Matière de Bretagne, au programme de Seconde cette année-là... face à une professeure passionnée, j'ai lu beaucoup de textes médiévaux, et j'ai découvert de fil en aiguille, Aliénor d'Aquitaine. Après avoir lu ce roman de Mireille Calmel, son histoire (celle d'Aliénor) et par extension les romans historiques, devint ma nouvelle obsession.

    Ce roman mêle deux passions très proches au bout du compte : les légendes arthuriennes et le roman historique en mettant en scène l'illustre Aliénor d'Aquitaine. Nous sommes au XIIe siècle, l'Angleterre est divisée entre les partisans de Mathilde "L'impératrice" et ceux d'Etienne de Blois, son cousin. L'histoire est vue à travers les yeux de Loanna de Grimwald. Cette dernière est une descendante de Merlin par sa mère, et héritière du savoir des prêtresses d'Avalon. elle perpétue un savoir druidique dans l'ombre des rois d'Angleterre.

    Du même âge qu'Aliénor d'Aquitaine, elle est placée à ses côtés en qualité de dame de compagnie pour sceller l'engagement pris par Mathilde d'Anjou, (mère d'Henri Plantagenêt) avec le père d'Aliénor avant son départ pour Compostelle, de placer Aliénor dans un couvent jusqu'à ce que le jeune Henri soit en âge d'épousailles. A la mort du Duc d'Aquitaine, empoisonné par Etienne de Blois, l'abbé Suger, conseiller du roi Louis VI, met habilement la main sur l'héritage d'Aliénor en lui donnant comme époux Louis le jeune, davantage destiné à devenir un prêtre qu'un roi.

    Les aléas de l'Histoire obligeront Loana à s'attacher à la jeune duchesse d'Aquitaine, au delà même de son devoir envers la couronne d'Angleterre. C'est écrit, Aliénor donnera à Henri, un fils qui bouleversera le monde. Mais c'est à la France qu'elle est mariée. Dès lors, Lona la suivra partout, veillant sur elle et sur son avenir sans dévoiler son véritable but. Et en utilisant sa magie avec prudence.
    A la cour d'Aquitaine, elle croise alors le regard de Jauffré Rudel, comte de Blaye et troubadour à la voix d'or, qui l'envoûte. Un homme qui devient aussitôt son âme sœur.

    Un magnifique roman historique, dans lequel la majeure partie des personnages ont bel et bien existés. Mireille Calmel manie ici habillement la "légende noire" qui s'est tissée aujourd'hui (et à l'époque déjà) autour d'Aliénor (on pense à "l'affaire d'Antioche") et réussi à y greffer les légendes arthuriennes et un peu de magie, mêlant à la grande Histoire... la petite histoire, celle de Loana de Grimwald. Une héroïne forte, attachée à son devoir et à la mémoire de ses ancêtres, qui nous fait découvrir à travers elle nous fait découvrir la France de cette époque et qui surtout, nous dépeint le duché d'Aquitaine avec passion.

    Un voyage qui nous emmène jusqu'en Terre Sainte...

    *** *** ***

    L'anecdote de la Gardienne...

    Il y a trois ans (en 2009), au Salon du Livre de Paris, Mireille Calmel était là, comme chaque année. C'était pour ma part la première fois que j'avais la possibilité de m'y rendre. Comment alors ne pas faire dédicacer ce premier roman ?  Alors que je lui expliquais qu'il était le livre qui m'avait poussée à me procurer tout les autres, que l'histoire m'avait plu, elle m'a annoncé qu'elle préparait la suite ! Que du bonheur !

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Février 2013 à 21:30

    Bonjour,
    Je me retrouve sur ton blog par des amis d'amis.
    Je tombe sur cet article, et j'ai adoré tu me donnes envie d'en savoir plus sur cette histoire, j'ai envie de lire ce livre. Tu racontes super bien ! Bravo, je pense que je viendrais régulièrement sur ton blog.

    2
    La Gardienne Profil de La Gardienne
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:59

    Oh merci ! C'est gentil ! Surtout que je débute dans la création de blog - même si je lis depuis des années - je relis pas mal de choses pour pouvoir vous en parler... donc ton compliment est encourageant pour moi. Si tu ne connais pas encore les écrits de Mireille Calmel, je t'encourage à t'y essayer, moi elle ne m'a jamais déçue jusqu'ici.

    3
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 20:52

    Dans une brocante, je regarde les livres et le titre "Le lit d'Aliénor" m'a interpelée, je me suis souvenue  de ton texte qui m'avait fait accroché à ce livre, du coup je l'ai en ma possession en deux tomes. Je reviendrais te dire ce que j'en ai pensé. A bientôt.

    4
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 22:49

    A bientôt ! :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :