• Tome 13 de la série des Dark-Hunters

    Upon the Midnight Clear (Au-delà de la nuit)Résumé :

    A une époque, Aidan était une célébrité dans le monde entier, et a donné régulièrement de sa personne et son argent sans rien attendre en retour...jusqu'à ce qu'il soit trahit par tous les siens, jaloux de sa réussite mais voulant profiter de sa notoriété. Aujourd'hui, Aidan n'attend plus rien de personne. Et sa confiance envers l'autre a disparu...

    Un soir, peu avant Noël, une étrangère arrive à sa porte...
     
    Née sur le Mont Olympe, Leta est une déesse, elle ne sait rien du monde des humains. Mais son ennemi, Dolor, le dieu grec de la douleur et de la souffrance est de nouveau libre, la pousse à venir vers cet homme : Aidan.
    La colère qu’il ressent, associée aux pouvoirs divins de Leta, s’est tout ce dont elle a besoin pour le vaincre...Prisonniers du blizzard, ils doivent d’abord retrouver une chose : la confiance.

    C'est un roman différent sur plusieurs aspects. Tout d'abord, on ne connait ni le héros, ni l'héroïne. Ensuite, on s'éloigne de la Nouvelle-Orléans. C'est Noël, et Sherrilyn Kenyon nous offre un "conte de Noël" à la façon Dark-hunters. Aidan incarne le héros trahit (comme chacun des autres)...mais Aidan est humain, et les héros n'ont pas forcement le devoir d'être fort en toute circonstance et infaillibles. Déçu par les gens (on le comprend), il préfère s'isoler...et ne fait plus confiance à personne (on le comprend aussi, son propre frère à quand même voulu le tuer !). D'abord dépressif...il en a fait sa force et la transformer en haine, avec un peu de tristesse tout de même (pas infaillible donc, comme chacun de nous).
    Une haine qui va être sa force, et le fil conducteur du roman...car c'est bien grâce à elle qu'il va pouvoir lutter. Et comme Leta ne peut pas exprimer les émotions nécessaires...

    Upon the Midnight Clear (Au-delà de la nuit)Et puis, à la fin, on note un indice crucial pour la suite et les évènements futurs : Hadès (conjointement avec M'Adoc), semble (et c'est même certain !) parfaitement au courant du "retour d'émotions" des Dream-Hunters. Mais discrètement, il dissimule ce fait à Zeus. Il les protège donc, n'oublions pas que son beau-frère compte parmi eux !

    Ce que j'aime aussi, c'est le "petit plus" offert pas Sherrilyn Kenyon, la nouvelle "Holidays Gatherings", qui est sa continuité, et qui nous permet de voir le Noël de tous les personnages des précédents romans ! Fang, Aimée et Maxis m'ont particulièrement émue...et que dire de Nick ? Qui va, seul, après avoir épié avec tristesse Kyrian (qui est entouré de tout ceux qu'il aime) et l'envie irrépressible de le rejoindre...part finalement seul, déposer des fleurs sur la tombe de Cherise ?...

    votre commentaire
  • Dream Chaser (Traqueur de Rêves)Tome 14 de la série des Dark-Hunters

    Résumé :

    Hadès ne donne pas souvent de deuxième chance.
    Mais Xypher a réussi à obtenir un mois sur la Terre, comme un être humain : il doit se racheter ou être condamné à la torture éternelle dans le Tartare.

    Simone Dubois est médecin légiste. Sans le savoir, elle est l’héritière du secret de son père. Elle n'a jamais compris pourquoi les morts venaient la hanter, d’ailleurs depuis son enfance, depuis qu’elle est orpheline, un fantôme la suit. Il vit chez elle, comme un grand frère. Mais au fil des années, elle a appris à composer avec son don et s’en sert dans son travail.

    Des meurtres particulièrement sanglants ont lieu à la Nouvelle-Orléans. Et ses morts sont suspectes, presque anormales.

    Un soir elle rencontre Xypher et se retrouve littéralement enchaîné à lui par Satara. Si l’un meurt, l’autre aussi…


    Dream Chaser (Le Traqueur de rêve), c’est enfin l’intégration des Dream-Hunters dans l’univers des Dark-Hunters et des Were-Hunters. Tout s’enchaîne comme chacun des précédents livres de la saga. Et on retrouve Acheron, Simi, Kyrian, Aimée, Sin, Katra…on découvre aussi des nouveaux personnages (il en faut bien !). Les deux premières histoires centrées sur les Dream-Hunters servaient à les présenter avec plus de détails (après tout, on les connaît depuis Night Pleasures – Les démons de Kyrian)…avec Le traqueur de rêves l’action se mets en place et s’insère dans les évènements et la vie des Dark-Hunters.

    Un régal. Plein d’actions, de rebondissements et des révélations, parfois sur des personnages que l’on connaît depuis toujours. Et des indices bien sûr sur la suite des évènements…on découvre aussi celui qui sera le « nouvel Acheron »…car bientôt on entrera dans un nouveau cycle, celui de Jaden…

    Je suis agréablement surprise par la traduction, qui sans être parfaite, il y a quelques phrases qui expriment l'inverse de la Version Originale (une traduction ne peut jamais être parfaite mais tout de même), est... satisfaisante. Cependant, je note certaines expressions qui auraient mieux valu laisser « tel quel », comme le statut de Skotos Phobotory (en rapport au dieu Phobetor), qui est traduit par « Skotos des phobies », non pas que cette traduction soit fausse, elle est simplement un peu lourde et maladroite. De même la non francisation de Dark Vador, qui reste Dark Vader…une orthographe utilisée en Version Originale : l’écrire de la façon dont le public français le connaît aurait été mieux.

    Dream Chaser (Traqueur de Rêves)En revanche, l’énorme point noir reste le résumé placé en quatrième de couverture qui me fait me demander : mais a-t-il été rédigé avant ou après la lecture ? Parce que le contexte décrit n’est absolument pas celui du roman !
    De fait, celui que j'ai écrit là, n'est pas celui de l'édition française, mais une traduction de l'édition américaine.

    Y a-t-il des passages manquants ou modifiés ? Je ne sais pas encore…il faudrait, pour que j’en sois certaine, que je le relise avec cette fois, la version originale dans l’autre main. Un travail fastidieux sans doute mais qui un jour sera fait. Une relecture qui pourrait du même coup, permettre de relever les nombreux indices que Sherrilyn Kenyon sème à travers tous ses romans.
     

     


    votre commentaire
  • AcheronTome 15 de la série des Dark-Hunters

    Résumé (traduit par Dark-Hunters Francophone) :

    Il y a onze mille ans un dieu est né.

    Condamné et maudit dans le corps d’un humain, Acheron endure alors une vie de souffrance. Sa mort en tant qu’humain à déclenché la colère de sa mère, la déesse Apollymi qui a presque détruit la Terre. Ramené contre sa volonté, il devient alors un protecteur pour l’humanité.

     Il a combattu pour la survie des humains et cache un passé qui ne veut révéler à personne.
     
    Maintenant, sa survie et celle des Hommes repose sur la femme même qui le menace.

    Cette femme, c’est Soteria Kafieri, une archéologue qui affirme avoir découvert les ruines englouties de la mythique cité de l’Atlantide… En se rendant à sa conférence, Acheron découvre qu’elle a effectivement réussi. Il fait tout alors pour la discréditer…surtout parce qu’elle a retrouvé le journal de Ryssa, sa sœur bien-aimée.

    Seulement quelque chose l’intrigue : il ne peut pas voir son avenir, il ne peut pas lire en elle…il est donc liée à elle.

     Mais de quelle façon ?

    Cette histoire, tant attendue par certains et certaines m'a laissée sur ma faim. Pas pour l'histoire, toujours plaisante à lire - j'ai adoré la lire, découvrir les détails-, mais parce que je n'y ai rien appris que je ne savais pas déjà ! Sa famille, sa sœur, la façon dont meurt sa sœur et ce que sa mort engendra ("La fille du shaman", "La descendante d'Apollon"...) ; sa rencontre avec Artémis ("Le dieu déchu"), sa fille (pareil) ; sa torture (on s'en doute, et c'est confirmé dans "Le loup blanc")... Apollymi, Archon... même sa compagne, Tory, on la connait déjà ! (Le chasseur de rêves)
    Son histoire nous apporte juste les détails...

    Attention, je ne dis pas qu'Acheron m'a déplu, au contraire, j'ai aimé lire son passé et y découvrir Dydimos et l'Atlantide. La relation qu'il avait alors avec Artémis m'a touchée, mais pas autant que ses liens avec sa sœur Ryssa... un amour fraternel inconditionnel et j'ai beaucoup ri en lisant son présent ! Certaines scènes resteront gravées dans ma mémoire, et quelques bonnes répliques aussi !
    Mais les réelles révélations n'arrivent en définitif qu'à la fin...surtout en rapport avec Tory et Apollymi et le lien qui les va les unir. L'ouverture sur la suite (Le silence des Ténèbres / One Silent Night) est bien amorcée avec Nick... qui va tuer Satara et prendre d'une certaine façon "la place d'Acheron" auprès d'Artémis, pendant un temps.

    Et en même temps, il y a une ou deux choses que les lectrices si impatientes d'avoir son histoire semblent oublier : déjà, comme il n'est plus avec Artémis (et bien oui, on se doute qu'il ne va pas jongler entre le lit d'Artémis et celui de sa compagne, quand même...), les autres Dark-hunters ne pourront plus (à moins que Sherrilyn Kenyon nous trouve autre chose...) récupérer leurs âmes ! Ensuite, et bien comme chaque personnages qui a eut son histoire... Acheron disparait, s'efface, on le voit beaucoup moins, voire pas du tout dans certains des romans suivants ! Mais tout ça présage aussi beaucoup de choses intéressantes pour la suite !

    De son passé, j'ai beaucoup aimé la relation entre Acheron et Ryssa, sa sœur : malgré sa différence (ses yeux), elle ne le rejette pas (et elle est la seule de sa famille), elle le protège...lui apprends à lire un peu plusieurs années plus tard. Et grâce à elle il peut sortir de sa prison suite à la naissance d'Apollodorus (le fils de Ryssa et Apollon, que les Apollites vont tuer)...car il est le seul qui arrive à l'empêcher de pleurer (comme il le fait aussi avec Marissa Hunter d'ailleurs....).

    AcheronCe que je retiens ensuite, c'est l'humour, mais dans la deuxième partie seulement (il n'y en a pas dans la première partie qui correspond à son passé, et pour cause...). J'ai adoré Tory, d'abord parce que c'est une collègue ! Et sa manière de n'être pas du tout à l'aise en public pour faire la présentation de son travail...c'est tout moi aussi, j'ai beaucoup de mal à me calmer face à mes pairs, c'est la panique !!! Et ensuite... et bien on savait déjà d'elle qu'elle était dotée d'un certain franc-parler, de fait, la façon dont elle tient tête à Acheron me plait, on s'en doutait un peu qu'elle n'allait pas se laisser impressionner par le grand atlante !

    L'image d'Acheron, Jaden et Takeshi, jouant en ligne avec un gamin de sept ans, à Viva Pinata, reste gravée dans ma mémoire !
    Surtout parce que tous ses grands immortels, tous très dangereux, le laissent gagner !

    Un livre à lire bien attendu ! Mais je regrette un peu le peu de surprises...

     


    votre commentaire
  • One Silent Night / Le Silence des TénèbresTome 16 de la série des Dark-Hunters

    Résumé
    (traduit par Dark-Hunters Francophone) :

    En cette période de Noël, Stryker se retrouve face à une surprise de taille : une fille déjà adulte qui a échappé à la malédiction des Apollites et dont il ignorait l’existence. Et avec elle revient son ex-femme, Zephyra. Toutes les deux, et Zephyra en particulier, sont déterminées à lui faire payer sa trahison : il les a abandonnées.

    Mais Zephyra est la seule femme que Stryker ait réellement aimé, il ne peut pas se résoudre à se battre contre elle, pas plus que contre celle fille qui ressemble tant à celle qu’il a perdu…

    Alors qu’il veut venger la mort de sa sœur et combattre, comme toujours, les Dark-Hunters, d’autres ennemis arrivent à la Nouvelle-Orléans.

    Une alliance inattendue s’impose…


    J'étais impatiente de découvrir une histoire issue de l'autre camp, voir un peu le côté des "méchants" et surtout, comprendre un peu mieux Styker, depuis le temps qu'on le croise dans nos lectures. Depuis "Lune Noire" (Dark side of the Moon)... peut-être même depuis "La descendante d'Apollon" (Kiss of the Night), je me disais qu'il avait forcément une autre facette qu'il ne nous avait pas encore dévoilée. Et si on garde à l'esprit que rien n'est jamais ce qu'il semble être dans l'univers de Sherrilyn Kenyon, ça devient très vite évident.Si Acheron déteste Artémis mais la tolère, Strykerius lui, voue à son père Apollon une haine sans borne. Il n'a qu'un but, le détruire, l'anéantir... en lisant son histoire, on se surprend tout à coup à prendre son parti. On découvre un autre Stryker : juste, droit, avec un cœur brisé, des sentiments et surtout, un grand sens de l'honneur. Abattre un ennemi déjà à terre, la torture, tout ça n'est pas pour lui et il n'a que du mépris envers ceux qui s'adonnent à ces pratiques.

        Avec le passé de Stryker, on rencontre Zephyra. Ce n'est pas sa femme (la mère d'Urian) mais celle que son père, Apollon, l'a obligé (par la menace) à abandonner pour une autre que le dieu a choisie à sa place. Stryker, jeune à l'époque, n'a pas eu d'autre choix que d'obéir. Et il y a Médée, sa fille, dont il ignorait l'existence... A l'origine, Médée comme d'autres Apollites, pratiquait le Culte de Pollux et avait donc choisi de mourir à 27 ans. Mais une tragédie va la faire basculer dans le rang des Daimons... elle nourri une haine profonde envers l'humanité, et on la comprend par tous les dieux !

    Coup de chapeau à Sherrilyn Kenyon qui nous fait apprécier un individu que l'on déteste pourtant, ou pas, depuis le début.

    One silent Night, c'est aussi l'ouverture d'un nouveau cycle (qui ne commence pas avec Le Prédateur de rêve, comme on peut le lire parfois). Et bien sûr, plusieurs choses changent : une myriade de nouveaux personnages tous aussi mystérieux les uns que les autres (Jared, Nimrod...), un nouveau panthéon que beaucoup attendaient, de nouveaux ennemis et surtout LA révélation sur Nick ! Tellement inattendue, une scène tellement spontanée qu'on ne peut pas s'empêcher de lancer un "Oh my Gods !"Dark-Hunters #16 - One Silent Night / Le Silence des Ténèbres Cette scène, c'est la grande surprise ! Le choc du roman.Au-delà de l'histoire de Stryker... c'est aussi un fragment de celle de Nick...

    Mais ma scène préférée reste le moment où, perdu car sa fille est menacée de mort, Stryker vient demander de l'aide à Acheron... Parce qu'il n'a tout simplement personne d'autre à qui le demander. Urian refuse, et on s'en serait douté. Mais un proche de Nick (je ne dévoilerais pas qui) est aussi en danger... alors en dépit de leurs différents, il se joint à eux dans le combat... un moment émouvant, surtout avec l'apparition de "fantômes" dont l'un d'entre eux va complètement déstabiliser Acheron...
     

    votre commentaire
  • Dream Warrior (Prédateur de Rêves)Tome 17 de la série des Dark-Hunters

    Résumé (traduit par Dark-Hunters Francophone):

    Nous sommes les Dolophonis, serviteurs des Furies, nous sommes à la droite de la justice et personne ne se tient devant nous.

    Le fils de Warcraft et de la haine, Cratus a passé l'éternité à se battre pour les anciens dieux qui lui ont donné naissance. Il était la mort pour tous ceux qui le croisait. Jusqu'au jour où il déposa les armes, refusant exécuter un ordre de Zeux, il fut torturé, défiguré puis banni. Il voue une haine terrible aux dieux qui l’ont abandonné dans le monde des hommes.

    Maintenant un ancien ennemi s’est réveillé et a choisi les rêves comme champ de bataille. En tant que Dream Hunter, Delphine a passé l'éternité à protéger l'humanité contre les prédateurs qui s'attaquent à notre état inconscient. Mais maintenant que ses alliés se sont éloignés, elle sait que pour survivre, les Dream-Hunters ont besoin d'un nouveau chef. Quelqu'un qui peut les entraîner à combattre leurs nouveaux ennemis.. Cratus est son seul espoir. Le temps est compté et si elle ne peut pas le gagner à sa cause, l'humanité sera détruite et le monde que nous connaissons cessera bientôt d'exister.

    ARTICLE EN COURS D'ECRITURE...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique