• Stephen King était en France !

    Stephen King était en France !Stephen King en France, c'est un évènement. C'est même le plus grand évènement de l'année ! Car cet écrivain de génie sort si peu de chez lui, et c'était sa première "apparition" en France, il fallait que je sois là.

    Il est pour beaucoup, un dieu vivant, je ne pouvais pas au moins essayer de le rencontrer en vrai. Ce n'était pas gagné au départ, mon emploi du temps de s'y prêtait pas vraiment et puis je me suis dit : "C'est Stephen King ! Il faut que j'essaie !". Je suis donc partie à Paris, avec ma sœur, grande lectrice de King - à ma grande honte, je ne me suis pas encore plongée dans ses romans - qui a emporté "Carrie" avec elle (son premier roman), moi, je me suis décidée pour "Cujo".

    Moment de solitude en arrivant sur le lieu de la dédicace, certains sont là depuis la veille... et la foule est impressionnante. Quelques milliers de lecteurs se sont déplacés pour le voir, et tenter de repartir avec la précieuse signature. Et nous n'avons que deux heures... peine perdue quand on est en bout de file mais l'espoir demeure et puis je me dis qu'au moins "j'aurais essayé" !

    Stephen King était en France !

    Moi qui ai du mal à tenir debout - heureusement cette fois, je n'ai pas oublié ma canne - et plus encore dans le froid qui me bloque les articulations. J'ai patienté plus de deux heures... et j'ai serré les dents en voyant que certains ne se gênaient pas pour passer devant, prétextant connaître d'autres, mieux placer dans la foule !


     

     

     

       Stephen King était en France !

    J'étais presque au bout de cette file...

    La fin de la dédicace approchant, j'ai laissé ma sœur dans la file, il fallait que je marche un peu (les genoux et les chevilles commençant sérieusement à faiblir... mais que je ferai-je pas pour rencontrer un tel écrivain !). J'ai observé la foule qui avançait, très lentement, et le nombre de personnes qui attendaient encore. Voyant l'un des "gardes" j'ai posé la question (bien qu'aphone ce jour là) :

    "La fin de la dédicace c'est bien à 15h ? Il n'y aura pas de rallonge de temps ? 
    - Non, il n'y en aura pas.
    - Donc les gens en bout de file, ils n'auront pas leur signature (histoire de savoir si je dois rester à attendre ou si je peux partir).
    - Non."

    Et là, il a vu que je m'appuyait sur une canne. Il m'a demandée si j'avais une carte d'invalidité...
    "Oui monsieur, depuis des années...". Et il m'a fait entrer directement ! Whoua, j'ai eut un moment de doute, car je n'avais pas le droit de faire entrer ma soeur avec moi, et que je n'avais pas moyen de l'avertir. Alors je suis entrée... escortée par un garde, j'ai avancé dans le MK2, claudiquant sur ma canne en essayant de ne pas tomber (ça faisait un moment que ma jambe s'était mise à trembler, chose que je n'ai jamais pu contrôler). Je me suis tournée un instant vers une fenêtre, je voyais la file... et ma soeur qui m"a donc vue. J'avoue avoir failli exploser de rire en voyant sa tête !
    Elle ressemblait un peu à ça :
    Bon, selon elle, de mon côté, j'avais l'air d'une groupie hystérique...

    Stephen King était en France !
    Je m'approche, "Docteur Sleep", son dernier roman est devant moi, mais je n'ai le droit qu'à une seule signature. J'ai pourtant essayé d'en négocier une pour ma soeur, laissée en arrière, mais impossible (J'étais prête à acheter "Docteur Sleep" pour elle mais...). Le maître de l'horreur est à moins de deux mètres de moi... je vais voir, en vrai, l'homme à cause duquel, j'ai peur de clowns ! (oui, bon, c'est pas vraiment de la peur... mais ils me dérangent, j'y peux rien).

    Dommage qu'il faille aller vite (pas le droit de se prendre en photo avec lui), je n'ai même pas eut le temps de lui dire un mot ou deux (notez qu'avec ma voix qui déraillait, j'aurais eut du mal à les sortir...). Je me rappellerais du "Bonjour !" énergique (et en français ) de Stephen King... moi qui ai juste pu lui bredouiller un "Merci" en souriant.

     

     

    En 28 ans, c'est la première fois que j'utilise mon handicap pour m'éviter d'attendre, j'ai toujours trouvé ça injuste vis à vis de ceux et celles qui attendent, eux aussi. Et certains étaient là depuis plus longtemps. Mais les gardes ne m'ont pas trop laissé le choix... et il m'a fallu quelques secondes pour me décider au final.

    Je regrette juste que ma soeur, elle, n'est pas eut le droit à sa signature. Elle qui le lis depuis plusieurs années... On en a quand même bien ri toutes les deux. !

    Stephen King était en France !

    Quand il est sorti du MK2, Stephen King a eut le droit à un accueil digne d'une star du rock, cris hystériques, flash, tous se sont précipités pour l'apercevoir et quelques chanceux ont réussi à obtenir une signature de dernière minute avant qu'il ne disparaisse dans une voiture aux vitres teintées.

    La journée restera un bon souvenir !

    Stephen King était en France !          Stephen King était en France !

    Stephen King était en France !




  • Commentaires

    1
    Hylonomé
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 18:08

    C'est vrai que niveau organisation, ils auraient pu faire une rallonge, voir, organiser une autre séance de dédicace pour ceux qui ont été refoulés à l'entrée.
    Enfin, je l'aurai vu de loin au moins.

    2
    Dimanche 17 Novembre 2013 à 13:38

    Félicitations pour avoir eut une dédicace, meme si vous avez utilisé votre handicap. Je n'y vois aucun problème. Et puis ce n'est pas comme si vous avez essayé. C'est la sécurité qui vous a proposé de.

    Une belle histoire!

    Concernant la rallonge ou une autre séance de dédicace : l'auteur est resté plus longtemps que prévu et a signé plus qu'il devait. Organiser une autre séance est compliqué car cela nécessite du temps, que l'auteur n'a pas forcément dans son emploi du temps chargé et il faut trouver un endroit, il y a des questions de sécurité etc.

    Enfin, il faut se rappeler que certains ont fait un gros effort. Le premier qui attendait est arrivé à 13h la veille. Moi personnellement j'y suis allé à 2h du matin et j'étais 88e... donc il ne faut pas non plus être surpris qu'en arrivant à 8h, 10h, 12h par exemple il n'y avait aucune garantie de dédicace.

     

    Encore félicitations pour votre histoire et la dédicace :)

    3
    Lundi 18 Novembre 2013 à 11:40

    Oui, c'est vrai qu'il a terminé ses dédicaces un peu plus tard que prévu.
    Courageux de votre part d'être venu si tôt dans la nuit ! Mais comme je dis toujours, quand on aime...

    Le jeudi qui a suivi j'ai regardé "La Grande Librairie" qui lui était consacré. C'était passionnant comme toujours, mais trop court, comme toujours aussi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :