• The League #5 - Born of Silence, de Sherrilyn Kenyon

    Born of Silence, de Sherrilyn KenyonTome 5 de la série The League (1ere génération)
    Genre : Romance Futuriste

    Résumé
    : Kere is the second most infamous member of the shadow organization known as Sentella. An explosive engineer who strikes terror into the hearts of the League, the bounty on his head is truly staggering. No one knows his true identity.

    The daughter of a traitor, Zarya Starska grew up hard on the back streets of hell- her family hunted to the brink of extinction. But Zarya dreams of a different life and a different world. A world where the harsh hand of the Caronese emperor doesn’t destroy his subjects. As a Resistance leader, her goal is to topple the government that needlessly ruined the lives of her family and comrades-in-arms. In this deadly quest, the only person she can trust is a mysterious man known only as Kere.

    ATTENTION : GROS SPOILERS !

    J’en veux encore ! Cet énorme roman est pour moi le meilleur – pour l’instant – de la série « The League ». Dès le début, impossible pour moi de le lâcher. Ce qui arrive à Darling est si horrible que j’ai voulu savoir comment tout ça allait pouvoir se terminer. Cet univers est violent, cruel, sans pitié, monstrueux. Et « Born of Silence » en est le parfait exemple. Ce roman démontre aussi jusqu’où la haine et la perversité humaine peuvent aller. Mais pour que vous compreniez mieux, je vais devoir révéler ce qui se passe au cours des premiers chapitres, et le contexte. Darling, comme on le saiit déjà, fait partie de la Résistance et mieux encore, il fait partie de la Sentella (avec Nykyrian, Syn, Hawk, Maris…). Bien sûr, personne dans la Résistance ne connait leur véritable identité. Et pour cause, la famille de Darling dans le cas présent, fait partie de leurs pires ennemis. Mais pour eux, Darling s’appellent Kere, leur modèle, leur meilleur combattant, membre de la célèbre Sentella. Et depuis des années, il vit une relation passionnée avec Zarya, une de leur leader qui pourtant n’a jamais vu son véritable visage (le jour, au combat, il porte un masque… et il ne la rejoint que dans l’obscurité totale). Pour la protéger et se protéger lui-même, jamais il ne lui a dit qui il était. Tout bascule le jour la Résistance s’empare de lui, tue sa sœur devant ses yeux et le soumettre à une torture d’une violence inouïe qui va durer des mois. Zarya « ignore » la technique d’interrogatoire de ses hommes, ignore même qu’il ne peut pas répondre, puisqu’ils l’ont muselé (muselière qui, les mois passant, va s’incruster dans sa peau…). Ce qui lui font subit dépasse l’entendement… les mois passent, le Sentella retrouve enfin sa trace et attaque la Résistance. Zarya comprend trop tard qui est réellement cet homme… Nykyrian, Syn et les autres leur tombent dessus. C’est un massacre. Pas de pitié pour les tortionnaires. Darling en réchappe, mutilé à l’extrême et l’esprit brisé… sa vengeance le mène, une fois rétabli, vers une cruauté sans précédent envers tous ceux qui, depuis son enfance, l’ont humilié, blessé, abattu plus bas que terre. Mais dans sa folie meurtrière, il a « épargné » une seule personne : Zarya. Qu’il a vendue comme esclave sexuelle à un souteneur. Darling se perd. Les projets d’assassinats contre lui se multiplient mais il est dur à atteindre et à abattre.

    Dès ma première rencontre avec Darling j’ai compris qu’il jouait double-jeu. En public, il est un aristocrate faible… et gay. Statut qui dans son milieu et sa famille lui a valu depuis l’adolescence, des railleries, des insultes et des sévices. Même ses compagnons de la Sentella le croient gay, seul Maris, son ami de toujours, est au courant. Car Maris est son opposé : pour ne pas jeter le déshonneur sur sa famille il a, pendant des années, prétendu être hétéro. Depuis, il s’est révélé tel qu’il était mais les deux hommes continuent de s’entraider (Maris est depuis toujours, amoureux de Darling). Pourquoi Darling aurait choisi de se faire passer pour ce qu’il n’est pas sachant tout ce que cela impliquerait pour lui ? Pourquoi ne se défend t’il  pas contre les coups portés par son oncle alors qu’il lui serait facile de la briser en deux d’une seule main ? Vous le saurez en lisant le livre, je ne peux pas tout dévoiler (j’en ai déjà trop dit). Mais voilà pourquoi je n’ai pas pu lâcher ce livre avant la fin, plusieurs questions se bousculaient dans ma tête : comment Darling allait-il pouvoir se relever de telles horreurs ? Comment allait réagir la Résistance lorsqu’ils allaient découvrir qu’ils venaient de détruire un de leurs héros ? Et la vengeance de Darling… elle allait être terrible. Mais serait-il en état de combattre ? Je voulais qu’ils souffrent autant qu’ils l’avaient fait souffrir.

    La voie de la guérison et du pardon va être très longue et chaotique pour Darling, son salut viendra de Maris, qui est le seul donc, à connaître le lien qu’il avait avec Zarya. Et malgré la haine que Darling éprouve pour elle actuellement, il se dit qu’elle seule pourrait vraiment le faire sortir de sa folie. A condition bien sûr, qu’il ne l’a tue pas. Mais Maris est près à tout pour le sauver… même à tuer.
    Parmi les personnages secondaires, Maris est celui que j’attendais. Lui et Darling sont indissociables l’un de l’autre. L’amour qu’ils se portent est sincère et touchant. Maris sait pourtant que son amour pour Darling n’est pas partagé de la manière qu’il le souhaiterait. Il l’accepte malgré tout. Par delà le message véhiculé dans chaque roman de Sherrilyn Kenyon : on peut toujours se relever du pire, il ne faut jamais perdre espoir. C’est un énorme message sur la tolérance et l’acceptation de la différence qui est donné dans « Born of Silence ». Une critique à peine voilée de notre société actuelle (et passée) où l’homophobie fait encore légion. L’histoire de Darling démontre aussi très bien à quels extrêmes l’ignorance peut mener, et combien il est aisé de juger une personne par son apparence ou ses préférences. Sans savoir qui elle est vraiment. Heureusement, il y a ceux qui parviennent à voir au-delà de tout ça…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :