• Malheureusement, je ne pourrais pas m'y rendre pour la revoir. Habitant en province, me déplacer sur Paris, en semaine et seulement pour une heure... ça n'ira pas. Mais pour ceux que ça intéresserait.
    Diana Gabaldon sera en dédicace à Paris le mardi 31 mars à la Fnac Bercy Village de 18h30 à 19h30 !

     

    Diana Gabaldon - Dédicace à Paris -


    votre commentaire
  • Diana Gabaldon au "Edinburgh International Book Festival 2014"Tous les ans, au mois d'août, Edimbourg devient véritablement la ville des Festivals. Parmi toutes les manifestations, a lieu de " Edinburgh International Book Festival", qui se tient sur Charlotte Square. Cette année, il avait lieu du 9 au 25 août 2014, et réunissait plusieurs dizaines d'auteurs venus du monde entier. Conférences, dédicaces et bien sûr, ventes de livres, c'est l'endroit idéal pour les amoureux de la littérature.

    La venue de Diana Gabaldon a l'occasion de la sortie (10 juin 2014) de "Written in my Own Heart's Blood" (MOBY), le tome 8 d'Outlander, m'a poussée vers Edimbourg.

    Une centaine de lecteurs se sont retrouvés face à elle au cours d'une conférence d'une heure. Elle a donc d'abord répondu à l'organisateur de la conférence, pour des questions générales, puis chacun a pu lui poser des questions. 

    Diana Gabaldon au "Edinburgh International Book Festival 2014"Au cours de cette session de questions-réponses, elle est revenue sur les débuts de sa série. Une aventure qui a commencé en 1988, lorsqu'elle a voulu se lancer dans l'écriture d'un roman mais au départ, sans l'intention de le montrer à quiconque.
    Diana Gabaldon est une universitaire qui aime faire des recherches, elle s'est donc tournée vers le roman historique même si elle n'a aucune formation d'historienne (elle est diplômée en biologie marine). Elle a expliqué que c'est en regardant un vieil épisode de la série britannique Doctor Who (The War Games) qu'elle a eut l'idée du personnage de James Fraser. En effet, l'un des compagnons du second Docteur a été un jeune cornemusier écossais de dix-sept ans, Jamie McCrimmons (James Robert McCrimmon), un survivant de la bataille de Culloden [il apparaît pour la première fois dans l'épisode The Highlanders].

    Diana Gabaldon au "Edinburgh International Book Festival 2014"

    Diana Gabaldon au "Edinburgh International Book Festival 2014"Elle n'avait jamais été en Écosse quand elle a commencé à écrire ce roman, difficile à croire lorsqu'on lit ses écrits dans elle décrit l’Écosse avec justesse, et pourtant... et s'est contentée d'effectuer des recherches très poussées pour transcrire le plus justement possible le contexte historique.

    L'un de ses lecteurs l'a également remercié pour avoir utiliser le gaélique dans ses romans - une langue qu'elle ne maîtrise pourtant pas - et a salué le choix de ne pas avoir sous-titré les dialogues gaélique dans la série. Parlant lui-même le gaélique, il appréciait qu'elle mette en avant cette langue.
    Une lectrice l'a quant à elle, remerciée de lui avoir fait découvrir l'histoire de l’Écosse.

    Oui, Diana Gabaldon n'avait jamais été en Écosse, mais depuis, elle s'est rattrapée. Lorsque son éditeur lui a fait signer un contrat pour d'autres romans, son mari l'a poussée à aller voir l’Écosse, depuis, elle y va dès qu'elle en a la possibilité et a déjà fait le voyage plus de vingt fois.

    Beaucoup de questions concernaient bien sûr l'adaptation à la télévision.

    Diana Gabaldon au "Edinburgh International Book Festival 2014"Elle avait déjà reçu beaucoup de propositions pour une adaptation de ses romans, et au départ, les producteurs avaient pensés à des films plutôt qu'à une série. Très vite, ils se sont rendus compte que ça ne fonctionnerait pas sous ce format (difficile compte tenu des romans).

    Outlander est pour elle une superbe adaptation et estime que nous sommes chanceux pour ce qui est du casting (elle tenait à ce que les acteurs soient de vrais écossais). Même si elle avoue ne pas avoir été convaincue par Sam Heughan quand on le lui a présenté... elle a changé d'avis par la suite, et le trouve parfait dans ce rôle.

    Pour le moment, le format de la série est : une saison = un tome. Mais bien sûr, c'est une chose qui peut évoluer en fonction des livres et des possibilités scénaristiques.
    L'occasion aussi de rappeler que la première saison sera constituée de 16 épisodes.
    Avec humour, elle s'est comparée à Games of Thrones, car le premier épisode d'Outlander a été vu plus de 5 millions de fois sur le net, dès sa sortie (moins que GoT), avec humour elle a évoqué la réaction de surprise de Georges Martins lorsqu'elle lui a dit qu'on lui avait proposé 16 épisodes... Games of Thrones n'ayant eut le droit qu'à 10 épisodes pour sa première saison.

     La conférence filmée par les organisateurs du Edinburgh International Book Festival :


    Elle a également brièvement mentionné sa série Lord John Grey (la série dérivée, centrée sur le personnage de John), qu'elle aimerait bien voir adaptée à son tour, un jour. Il semblerait que cette possibilité ne reste pas qu'une simple idée...

    "Written in My Own Heart's Blood" n'est pas le dernier roman de la série ! Diana Gabaldon l'a confirmé, elle travaille actuellement sur un neuvième tome ! J'avoue avoir été soulagée en l'apprenant, et je l'ai remerciée pour ça lorsqu'elle me l'a confirmé. Je sais bien que cette série aura un jour une fin, mais c'est que je souhaite voir arriver le plus tardivement possible.

     

    Diana Gabaldon au "Edinburgh International Book Festival 2014"SPOILERS "Written in My Own Heart's Blood" :

    L'action de passe en 1778. Jamie "revient d'entre les morts" et découvre que sa femme, Claire, est maintenant mariée à son meilleur ami, Lord John Grey. Bien sûr, c'est une situation peu commune, car John lui est homosexuel, il aime Jamie depuis des années même s'il est heureux de le savoir en vie, la situation est compliquée, ce n'est pas si facile de tout annuler.
    Pour savoir comment ils font se sortir tous les trois de cette situation plus que gênante, il faudra lire MOBY !

     

    Diana Gabaldon au "Edinburgh International Book Festival 2014"
    Diana Gabaldon au "Edinburgh International Book Festival 2014"


    votre commentaire
  • Stephen King était en France !Stephen King en France, c'est un évènement. C'est même le plus grand évènement de l'année ! Car cet écrivain de génie sort si peu de chez lui, et c'était sa première "apparition" en France, il fallait que je sois là.

    Il est pour beaucoup, un dieu vivant, je ne pouvais pas au moins essayer de le rencontrer en vrai. Ce n'était pas gagné au départ, mon emploi du temps de s'y prêtait pas vraiment et puis je me suis dit : "C'est Stephen King ! Il faut que j'essaie !". Je suis donc partie à Paris, avec ma sœur, grande lectrice de King - à ma grande honte, je ne me suis pas encore plongée dans ses romans - qui a emporté "Carrie" avec elle (son premier roman), moi, je me suis décidée pour "Cujo".

    Moment de solitude en arrivant sur le lieu de la dédicace, certains sont là depuis la veille... et la foule est impressionnante. Quelques milliers de lecteurs se sont déplacés pour le voir, et tenter de repartir avec la précieuse signature. Et nous n'avons que deux heures... peine perdue quand on est en bout de file mais l'espoir demeure et puis je me dis qu'au moins "j'aurais essayé" !

    Stephen King était en France !

    Moi qui ai du mal à tenir debout - heureusement cette fois, je n'ai pas oublié ma canne - et plus encore dans le froid qui me bloque les articulations. J'ai patienté plus de deux heures... et j'ai serré les dents en voyant que certains ne se gênaient pas pour passer devant, prétextant connaître d'autres, mieux placer dans la foule !


     

     

     

       Stephen King était en France !

    J'étais presque au bout de cette file...

    La fin de la dédicace approchant, j'ai laissé ma sœur dans la file, il fallait que je marche un peu (les genoux et les chevilles commençant sérieusement à faiblir... mais que je ferai-je pas pour rencontrer un tel écrivain !). J'ai observé la foule qui avançait, très lentement, et le nombre de personnes qui attendaient encore. Voyant l'un des "gardes" j'ai posé la question (bien qu'aphone ce jour là) :

    "La fin de la dédicace c'est bien à 15h ? Il n'y aura pas de rallonge de temps ? 
    - Non, il n'y en aura pas.
    - Donc les gens en bout de file, ils n'auront pas leur signature (histoire de savoir si je dois rester à attendre ou si je peux partir).
    - Non."

    Et là, il a vu que je m'appuyait sur une canne. Il m'a demandée si j'avais une carte d'invalidité...
    "Oui monsieur, depuis des années...". Et il m'a fait entrer directement ! Whoua, j'ai eut un moment de doute, car je n'avais pas le droit de faire entrer ma soeur avec moi, et que je n'avais pas moyen de l'avertir. Alors je suis entrée... escortée par un garde, j'ai avancé dans le MK2, claudiquant sur ma canne en essayant de ne pas tomber (ça faisait un moment que ma jambe s'était mise à trembler, chose que je n'ai jamais pu contrôler). Je me suis tournée un instant vers une fenêtre, je voyais la file... et ma soeur qui m"a donc vue. J'avoue avoir failli exploser de rire en voyant sa tête !
    Elle ressemblait un peu à ça :
    Bon, selon elle, de mon côté, j'avais l'air d'une groupie hystérique...

    Stephen King était en France !
    Je m'approche, "Docteur Sleep", son dernier roman est devant moi, mais je n'ai le droit qu'à une seule signature. J'ai pourtant essayé d'en négocier une pour ma soeur, laissée en arrière, mais impossible (J'étais prête à acheter "Docteur Sleep" pour elle mais...). Le maître de l'horreur est à moins de deux mètres de moi... je vais voir, en vrai, l'homme à cause duquel, j'ai peur de clowns ! (oui, bon, c'est pas vraiment de la peur... mais ils me dérangent, j'y peux rien).

    Dommage qu'il faille aller vite (pas le droit de se prendre en photo avec lui), je n'ai même pas eut le temps de lui dire un mot ou deux (notez qu'avec ma voix qui déraillait, j'aurais eut du mal à les sortir...). Je me rappellerais du "Bonjour !" énergique (et en français ) de Stephen King... moi qui ai juste pu lui bredouiller un "Merci" en souriant.

     

     

    En 28 ans, c'est la première fois que j'utilise mon handicap pour m'éviter d'attendre, j'ai toujours trouvé ça injuste vis à vis de ceux et celles qui attendent, eux aussi. Et certains étaient là depuis plus longtemps. Mais les gardes ne m'ont pas trop laissé le choix... et il m'a fallu quelques secondes pour me décider au final.

    Je regrette juste que ma soeur, elle, n'est pas eut le droit à sa signature. Elle qui le lis depuis plusieurs années... On en a quand même bien ri toutes les deux. !

    Stephen King était en France !

    Quand il est sorti du MK2, Stephen King a eut le droit à un accueil digne d'une star du rock, cris hystériques, flash, tous se sont précipités pour l'apercevoir et quelques chanceux ont réussi à obtenir une signature de dernière minute avant qu'il ne disparaisse dans une voiture aux vitres teintées.

    La journée restera un bon souvenir !

    Stephen King était en France !          Stephen King était en France !

    Stephen King était en France !




    3 commentaires
  • Sherrilyn Kenyon - de Londres à Paris -

    Quelle joie pour moi d'apprendre que la tournée britannique de Sherrilyn Kenyon se concrétise !

    Mieux encore, elle fera un crochet sur Paris le vendredi 14 septembre 2013,
    juste avant de retourner aux États-Unis...
    Que demander de plus ?

    Déjà l'an dernier, j'avais imaginé me rendre à Londres, sans imaginer une seconde qu'elle viendrait en France... du coup, dans mon grand délire de lectrice inconditionnelle... j'ai opté pour les deux.

    Me voilà donc parée pour deux jours de folie !

    Le vendredi 13 septembre 2013, de 18h à 19, à Londres.
    Le samedi 14 septembre 2013, de 15h30/16h à 19h, à Paris

    Réservations Eurostar : FAIT
    Réservations Hôtel : FAIT
    Itinéraire :  ETABLI
    Livres à dédicacer : ??? Il va falloir faire un choix !!!

    Voici les dates de la tournée britannique :

    -mardi 10 septembre 2013 en soirée à Nottingham
    -mercredi 11 septembre 2013 en soirée à Birmingham
    -vendredi 13 septembre 2013, de 18h à 19 à Londres.

    Plus d'informations ici : http://www.sherrilynkenyon.co.uk/2013/07/23/sherrilyn-kenyon-uk-tour-2013/

    Petit compte-rendu de ce week-end inoubliable...

    LONDRES

    La tournée britannique de Sherrilyn Kenyon était initialement prévue pour l'automne 2012. Un évènements que mes amis et moi attendions déjà avec impatience à l'époque, mais suite à quelques problèmes personnels, Sherrilyn Kenyon avait annulé. Nous avions donc suivi l'affaire de près dans l'attente d'une nouvelle date. Date qui a été annoncée cet été et nous avons donc aussitôt réservé nos billets, direction Londres. Qu'elle fasse un crochet à Paris le lendemain ne nous a pas arrêté.

    Départ donc le vendredi à 7h43 depuis Paris.
    Arrivée à Londres, gare de St Pancras à 9h00, heure locale.
    Et il pleut ! En Angleterre ? Étonnant, non ?

    La dédicace est prévue pour 18h, au Mégastore Forbidden Planet, nous (ma sœur et moi) allons repérer les lieux avec nos sacs et nos valises (très lourds car contenant surtout tous les livres pour les deux dédicaces), impossible de rejoindre l'hôtel avant 15h.

    Forbidden Planet, c'est le paradis ! Rempli de produits dérivés de Doctor Who ! De quoi satisfaire la Whovian que je suis, en plus d'être une Menyon. Au rez-de-chaussée, la partie librairie : quelques achats supplémentaires s'imposent donc pour moi...
    Sherrilyn Kenyon - de Londres à Paris -A 15h, on a filé tout déposer à l'hôtel. Et on est revenu aussitôt pour faire la queue.
    Notre objectif : FIRST IN THE QUEUE ! Car les 50 premiers auront le droit à un sac à l'éphigie de la tournée britannique. Je dois tout faire pour l'avoir ! Il me le faut !
    Là-bas, on a retrouvé Maria, de "Dark-Hunters Italia".
    Toutes les trois avons pris place, on s’assoit dans les allées, au milieu des livres. La dédicace commence dans 2h30, mais nous ne sommes pas les premiers (mais suffisamment pour avoir le sac !). On a du temps pour devant nous. Le temps de discuter. De quoi ? Des Dark-Hunters bien sûr ! Des univers de Sherrilyn Kenyon, et des déboires concernant les publications dans les autres pays.






    Sherrilyn Kenyon - de Londres à Paris -Arrivée de Sherrilyn Kenyon, je lui ai offert un badge de notre site web "Dark-Hunters Francophone". Les dédicaces sont toujours trop rapides, mais j'ai eut le droit à une photo... et à un câlin ! Trop rapide oui, mais je lui explique qu'on sera là à Paris, demain.
    "See you tomorrow... in Paris !"

    Sherrilyn Kenyon - de Londres à Paris -

    PARIS

    On part de notre hôtel londonien à 4h du matin, à pied jusqu'à la gare (45 minutes), le train part à 6h18. Il pleut, un peu moins qu'à Londres, mais il pleut.

    Arrivée 9h45 à la gare du Nord... il pleut toujours ! On doit encore rejoindre le lieu de la dédicace : Bercy Village. Petit déjeuner en compagnie des deux autres fondateurs du site web, et quelques membres du forum. Puis on va faire la queue... on est les premier !

    Sherrilyn Kenyon - de Londres à Paris -         Sherrilyn Kenyon - de Londres à Paris -


    Sherrilyn Kenyon - de Londres à Paris -Enfin, les seconds, une lectrice attends, elle se présente... elle venait de découvrir notre site !
    Progressivement, la file s'allonge, et d'autres membres du forum nous rejoignent. C'était génial de tous se voir enfin en vrai ! Encore de très bon souvenirs !

    Deuxième câlin de Sherrilyn ! Qui accepte aussi de faire une photo avec tous nos membres présents !

    Une conférence a suivi, on a pu lui poser toutes les questions que nous voulions.

    Sherrilyn Kenyon - de Londres à Paris -


    votre commentaire
  • Rencontre avec Catherine Hermary-Vieille
    organisée par la librairie "La Boîte à Livres" à Tours. 
    Mardi 26 mars à 19h.

    Je vais donc en profiter pour lire "Lord James", qui dort  depuis un moment dans ma bibliothèque.  


    Rencontre avec Catherine Hermary-Vieille 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique